Navigation

14.01.2020

La transition énergétique : c’est possible, à condition de le vouloir

La photo montre un pont illuminé.

Les PNR 70 et 71 sont terminés et présentent le résumé général sous le titre "Programme national de recherche Énergie".

Dans le cadre des Programmes nationaux de recherche "Virage énergétique" (PNR 70) et "Gérer la consommation d’énergie" (PNR 71), plus de 300 chercheuses et chercheurs ont rassemblé de nombreuses connaissances et solutions innovantes pour mettre en œuvre la Stratégie énergétique 2050. Ces deux programmes sont à présent terminés. Le Fonds national suisse de la recherche scientifique en présente le résumé général sous le titre "Programme national de recherche Énergie".

"Le Programme national de recherche "Énergie" a montré, à travers les résultats de plus d’une centaine de projets, qu’il est, en principe, possible avec les moyens techniques et financiers connus à l’heure actuelle de sortir du nucléaire et des énergies fossiles dans des conditions socio-économiques acceptables", souligne Hans-Rudolf Schalcher, président du Comité de direction du PNR 70. "Cependant, les innovations technologiques ne s’imposeront pas d’elles-mêmes, pas plus qu’un mode de vie moins énergivore. Pour réussir la transition énergétique, chacun doit assumer sa part de responsabilité, selon son rôle dans la société : les citoyens, les consommateurs, les responsables politiques, etc.", ajoute Andreas Balthasar, président du Comité de direction du PNR 71.

La transformation du système énergétique est réalisable techniquement et financièrement

Le PNR "Énergie" a favorisé de nombreuses innovations techniques et permis à des technologies existantes, comme le photovoltaïque intégré aux bâtiments ou la géothermie en profondeur, de connaître de nouveaux développements. Des procédures novatrices d’optimisation de la production augmentent le potentiel de l’énergie hydraulique. Par ailleurs, les projets de recherche se sont également intéressés aux technologies innovantes de stockage de l’énergie, notamment au moyen de batteries ou d’air comprimé, ainsi qu’aux piles à combustibles nouvelle génération.

La transformation du système énergétique constitue indéniablement un enjeu financier majeur. Les résultats de recherche montrent cependant qu’elle peut être mise en œuvre dans des conditions socio-économiques acceptables à la faveur d’une taxe d’incitation et d’un système de redistribution. Il est en outre possible d’asseoir cette tâche sur une base très large, notamment par la mise en place d’une réforme de la fiscalité écologique et de nouveaux modèles de financement, comme les coopératives énergétiques par exemple.

Les scientifiques ont également étudié dans le cadre du PNR "Énergie" les moyens de garantir la sécurité de l’approvisionnement dans ce nouveau système énergétique. Il convient toutefois de pas négliger l’impact d’un accord sur l’électricité avec l’Union européenne sur la sécurité de l’approvisionnement et l’évolution des prix de l’électricité.

Nous sommes tous mis à contribution – mais la mise en œuvre se heurte encore à des lacunes de connaissances et à un manque d’acceptation

La transformation du système énergétique nécessite, en plus des nouvelles technologies et infrastructures, des réglementations efficaces et des mesures incitatives pour encourager les changements de comportement volontaires. Telles sont, par exemple, les conditions requises pour augmenter les taux d’assainissement énergétique des bâtiments ou améliorer l’efficacité de la mobilité et de la logistique.

Pour obtenir l’acceptation indispensable de la population, il faut combler le manque de connaissances. Divers projets de recherche du PNR "Energie" ont démontré que les membres de la société à tous les niveaux, c’est-à-dire non seulement les citoyens mais aussi les décideurs politiques et économiques, doivent être encore mieux informés sur les avantages des nouvelles technologies et d’autres modes de comportement. Pour réussir la transition énergétique, il faut par exemple porter à la connaissance de tous le fonctionnement général d’une taxe incitative et ses effets, ainsi que les avantages que l’on peut en retirer personnellement, notamment une meilleure qualité de vie ou un gain de confort grâce à un logement optimisé sur le plan énergétique.

De la recherche à la mise en œuvre dans la société

Afin que les nouvelles technologies et un nouveau mode de comportement s’imposent au sein de la société et, ce faisant, contribuent à la transformation du système énergétique, le résumé du PNR "Énergie" livre des recommandations d’action concrètes à l’intention des fournisseurs d’énergie, des ménages, des entreprises, des propriétaires fonciers, des bailleurs de fonds, des administrations publiques, des associations et des ONG ainsi que des citoyens et des responsables politiques.

Frédéric Varone, délégué du Conseil national de la recherche, résume les résultats du PNR "Énergie": "La Suisse présente des conditions idéales pour réussir la transition énergétique. Si elle parvient à orienter les ressources financières en ce sens, à développer les technologies les mieux appropriées, à obtenir l’acceptation de la population pour un tel changement et à ancrer durablement cette volonté dans le comportement de chacune, alors elle pourra aborder l’avenir dotée d’un nouveau système énergétique durable."

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Dr Stefan Husi Manager du programme
PNR 70 et 71
nfp70@snf.ch